«

»

jan 11 2011

Hon no kimochi des.

Pour ceux qui ont un peu suivi mes aventures à Tokyo, cette phrase devrait faire tilt !

En effet, c’est la fameuse « bouteille de vin » offerte à mon contact japonais en remerciement de ce qu’il pouvait peut être faire pour moi … Tout le monde connaît la suite, le contact était pourri et j’ai regretté d’avoir acheté une bouteille pour rien…

Cette fois ci, cette phrase est utilisée dans un tout autre contexte. En effet, je viens de revoir mon ami japonais qui m’a offert il y a quelques jours à l’occasion d’une nouvelle rencontre un cadeau. En me disant que c’était pour Noël … Et quel cadeau, l’intégral du manga Naussica en 7 volumes … J’adore Miyazaki, et il m’offre un coffret ! J’ai une petite idée de comment le remercier. Je vais lui offrir une bouteille de Lillet à notre prochaine rencontre.

Donc notre soirée s’est passée une fois de plus à merveille. Il m’a fait découvrir les Soba chaudes que je ne connaissais pas… Je n’avais gouté que les froides et là j’ai pris des chaudes avec à coté un peu de tempura. Bien sur, nous n’avons pas fait exception sur la consommation de bière.

La soirée s’est poursuivit au bowling dans un bâtiment dédié aux jeux. Il y a même un étage pingpong. J’ai fait preuve de mon manque de régularité en perdant les 3 parties et en faisant un score de plus en plus mauvais… J’y ai pris du « Dr Pepper » boisson invendue en France pour une obscure raison, elle est présente dans quasiment tous les distributeurs automatiques.

Puis on a fini la soirée dans un bar à vin, où nous avons pris une bouteille de vin chilien suivi ensuite de quelques verres de vins français, australien et nord américain. A notre sortie, l’un des serveurs nous a donné une sorte de petit sachet qui était tout chaud. C’est une invention japonaise. Par grand froid, dans certains restaurant, on donne aux clients une sorte de bouillotte pour les mains. Je ne sais pas ce qu’il y a dedans mais la réaction chimique est que c’est chaud pendant plusieurs heures, vu que le lendemain, presque 20 heures après qu’on me l’ait remis, c’était encore tiède ! Petit détail « qui tue » les wc du bar à vin, quand on rentre, le couvercle s’ouvre automatiquement !

Une fois encore, j’ai bien bu tout au long de la soirée, j’ai parlé japonais une grande partie de la soirée mais j’ai l’impression qu’il progresse de son coté plus vite en français ! Donc je mets les bouchées doubles pour l’impressionner la prochaine fois !

Ce que j’apprécie, c’est qu’avec lui je découvre des endroits typiques de la culture japonaise ! C’est exactement ce que je cherche à travers mon aventure japonaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>